AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Personnages pour nnl.

Aller en bas 
AuteurMessage
thestral.

avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Personnages pour nnl.   Sam 6 Jan - 0:27

- renarde fleurie.
- blue.
- écaille.
- sir rust.
( - avzêl )

+:
 


Dernière édition par thestral. le Sam 6 Jan - 2:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Personnages pour nnl.   Sam 6 Jan - 0:28

Code:
<div class="gens">Renarde Fleurie</div><div class="autour"><img src="https://img11.hostingpics.net/pics/847913bann.png" class="banniere" style="width:500px;">

<div class="titrefiche">Les Trucs</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="https://img11.hostingpics.net/pics/595333471.png" style="valign: middle;height:100px;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">Surnom :</span> La Douce.
<span class="texte">Groupe :</span> Peaux-Rouges.
<span class="texte">Age :</span> La vingtaine sûrement, pas trop loin des vingt-deux.
<span class="texte">Rôle :</span> Guérisseuse chez les Hurons.
</div> </td></tr></table>
</div>

<div class="titrefiche">Les Révérences</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">La bonté coule dans ses veines comme la rivière hurle dans son lit. La Douce n'est que générosité et bienveillance, ses yeux d'un vert intense brillent d'une franchise surprenante - une sorte de clairvoyance mystique y luit.

C'est avant tout la tranquillité qui perce dans son regard qui peut prendre de court - Renarde Fleurie est d'un calme olympien, et cela peut surprendre aux premiers abords. Sur ce point, on peut dire qu'elle est fidèle à l'image que sa tribu renvoie - des personnes sereines en communion avec la nature.
Mais la Douce est également très expressive de part son regard et ses mouvements : pour quiconque sachant interpréter le corps des autres, il serait aisé de lire en elle comme un livre ouvert (et ce, à son plus grand regret). Tout mensonge est impossible de sa part, car elle est également franche et banni mensonge ainsi qu'hypocrisie. Son honnêteté claire fuse, tranche comme un couteau - et pourtant, elle reste une grande diplomate dans l'âme.

La violence la répugne et la fait fuir - elle est très sensible à cette espèce d'aura qui se dégage des personnes qu'elle rencontre Si son sixième sens y détecte quoi que ce soit de malsain, la Douce prendra la fuite par tous les moyens. Elle reste une renarde - et un renard sait fuir quand la situation n'est pas à son avantage, tout comme il sait user de ruses pour s'en sortir.

Elle ne porte pas les pirates dans son cœur - les violences qu'ils ont perpétrées sont parvenues jusqu'à ses oreilles. Mais elle se méfie également des enfants perdus, qui sont pour la plupart des électrons libres et perpétuent leurs actions sans se soucier du mal qu'ils peuvent faire à la nature autour d'eux. Combien d'enfants jouant près d'une grotte de grizzli en hibernation ou d'un terrier de lapin a-t-elle sermonnés ? Et combien de fois a-t-elle soigné des blessures sanguinolentes faites par les mains des pirates ?
La forêt est bien plus rassurante, à ses yeux. Elle se sent plus en sécurité face aux bêtes qui peuplent l'île qu'à ses semblables - et qui pourrait la blâmer ?

Petite silhouette fluette aux pieds sales, elle file parmi les biches et les renards, nage parmi les loutres de la rivière. Ses mains habiles s'accrochent aux branches et ses dents arrachent d'un coup assuré les échardes qui s'y plantent.
Vêtue simplement, pieds-nus la plupart du temps, elle erre dans la forêt, explorant les recoins de l'île qu'elle connaît déjà presque tous. Elle recueille les blessés - animaux, créatures et humains. Elle caresse les arbres, médite, écoute le coeur de la terre battre sous ses pieds. Elle vit au même rythme qu'elle - et sa danse tranquille la fait vibrer.

Les plantes, elle les connaît par coeur. Tout comme les coins où elles poussent. Elle a grandi avec l'idée de rejoindre les rangs des guérisseurs après tout - dès petite, elle partait à la suite de ses aînés, se cachant dans les fourrées pour espionner leurs escapades et cueillettes (jusqu'au jour où elle s'est faite salement réprimandée par sa mère).

Renarde Fleurie parle peu en général - mais ce n'est pas pour autant qu'elle remarque rien. Lors de discussions importantes, elle sera plus à même de rester au second plan - mais aucun détail ne lui échappera. Aucun regard en biais. Aucun signe de nervosité. On a tendance à oublier sa présence - ce qui ne fait que faciliter son observation silencieuse.
Si la Douce sait penser avec sa tête, elle n'en fonctionne pas moins à l'instinct. Elle se fie à ses sensations, ce que son sixième sens lui dicte - si son premier réflexe est de prendre le chemin de droite, elle s'y lancera sans hésiter. De même que si la voix dans sa tête lui hurle de prendre la fuite, elle le fera sans y penser à deux fois. C'est ainsi qu'elle marche.

La Douce se méfie de tout et de tous. Il y a toujours dans un coin de son esprit cette petite voix qui lui hurle "VIGILANCE CONSTANTE" - elle ne dort que d'un œil, ou ne dort jamais. L'interprétation est libre. De la même manière qu'elle est déterminée, elle est loyale - à sa tribu, ses amis, sa famille. Qui ne le serait pas ? Elle considère cela comme normal. Quel genre d'amie serait-elle si elle était dans l'incapacité de soutenir ses proches ? De Douce elle deviendrait Amère.

Une partie des Papooses la voit comme une grande sœur - maternelle, mature, et toujours là pour leur raconter une histoire ou deux. Elle leur narre les aventures de la loutre bleue qui était un peu trop envieuse, ou du geai moqueur au plumage doré qui était vantard - et ils l'écoutent, sont suspendus à ses lèvres
Mais beaucoup oublient qu'en dehors de ce rôle qu'elle tient auprès des plus jeunes, et de celui de guérisseuse qui lui octroie un semblant d'assurance, la Douce doute. La Douce est aussi l'Hésitante. Elle se pose des questions, et quand elle a pour seule compagnie les ténèbres de sa hutte, elle se remet en question. Elle se torture avec des [i]si[/i] et des [i]peut-être[/i], regrette. L'anxiété la ronge, beaucoup.

Renarde Fleurie ne prend pas de décision, elle laisse ça aux autres - aux "importants". Mais il y a en elle un côté "leader" qui la pousse à prendre les rennes quand la situation est désespérée - quand tous les autres perdent leurs sang-froid, elle est là pour assurer leurs arrières.

Car la Douce est toujours la Dernière.
Celle qui tire le rideau et qui, une fois la bataille terminée, ramène tout le monde à la maison.

</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'Unique au monde</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">- 1m60, 58 kilos.

- Ses cheveux ont tourné au vert après une de ses premières méditations qui s'est avérée très intense. Souhaitant écouter battre le coeur de la Terre-Mère, l'action spirituelle a été si forte et éprouvante que sa chevelure s'en est retrouvée changée - cependant, elle est revenue à elle avant que la totalité de sa toison ne tourne à l'émeraude. C'est la raison pour laquelle une partie de sa chevelure est toujours blonde. Depuis, elle fait attention - elle était encore jeune et inconsciente à l'époque, et ne prenait pas garde à ses voyages spirituels.

- La Douce porte bien son nom, car elle prend toujours soin d'orner sa tignasse verte de fleurs, au singulier comme au pluriel. Masse indomptable mais pourtant brillante, elle flotte derrière elle comme une cape végétale fleurie de marguerites ou d'orchidées sauvages.

- Elle est très ordonnée - les plantes médicinales qu'elle range sont toujours triées avec soin, et séchées précieusement. De même que sa hutte est toujours propre. Et elle stérilise au feu chaque instrument qu'elle utilise.

- La Douce ne se plaint jamais. Même quand elle est malade, ou blessée - elle souffre en silence et endure la douleur, se mordant les lèvres jusqu'au sang. Fierté ? Peut-être bien.

- Sa hutte est constamment remplie de patients de la forêt. Moineaux, écureuils, chatons, faons et autres animaux s'y côtoient le temps de leur convalescence. Une bien belle ménagerie !

- Renarde Fleurie ne supporte pas qu'on la bride. C'est un esprit libre, comme la plupart de ses congénères - les liens, sous toutes leurs formes, la rendent anxieuse. De la même façon, l'enfermement peut la rendre folle - on peut la considérer comme une grande claustrophobe.

- Pendant longtemps, elle a peiné à maîtriser son pouvoir de vision. Trop volatile, trop peu concentrée, le Chaman a dû faire preuve d'une grande patience pour contrôler toute cette énergie en elle. Maintenant, ses méditations sont beaucoup plus contrôlées - pour ne pas dire complètement. Se sentir connectée à la Terre-Mère est un des sentiments qui lui procure le plus de bien-être - et il est donc fréquent de la croiser en pleine méditation aux Pierres Sacrées.

- Sa peau est claire, moins brune que ses camarades. Héritage métissé, son grand-père était un enfant perdu banni recueilli par les Hurons - et le propre père de Renard était inconnu. Peut-être une explication à ce teint si pâle et à ces yeux si verts ?

- Elle a des fossettes facilement visibles - elle sourit beaucoup, la Douce. Que ce soit avec joie, douceur, ou tristesse.

- Son fidèle compagnon est une belette rousse, dotée de parole. Elle porte le nom de Doli, et lui fait office de conscience. La petite voix dans votre tête qui vous radote de ne pas faire ceci, ou de vous méfiez de cela ? C'est elle. Elle se blottit dans son cou ou se fourre dans ses poches - enfin bref, elle trouve toujours un moyen de l'accompagner.

- La musique l'attire. Elle ne chante pas, mais elle apprécie d'écouter ses congénères chanter pour la Terre-Mère - le bruit des tambours fait bouillir ses veines et battre le sang avec violence à ses tympans. Elle se sent vivre.

- Elle excelle dans l'imitation des sons poussés par les animaux de la forêt, comme tous les autres Hurons. La Douce pourrait facilement attirer un chat sauvage en poussant des sifflements de rouge-gorge. Pendant longtemps, elle se servait de sifflements pour communiquer avec ses amis - quand elle était encore dans son apprentissage. Au lieu de communiquer par des mots quand ils étaient dans la forêt, ils sifflaient, pour ne pas faire fuir les animaux.

- Les artifices ne sont pas sa priorité. Trois points verts ornent chacune de ses deux joues, et un fin trait rouge souligne ses yeux dans le quotidien - rien de plus. Parfois, elle ne les arbore même pas. Mais lors d'événements importants, ce sont diverses couleurs avec lesquelles elle joue - du bleu, du vert, du jaune, du rouge, elle joue avec et la Renarde s'orne de formes sorties de son imagination débordante.

- On lui a déjà demandé si elle comptait trouver un mari - elle a répondu que ce n'était pas sa priorité. Les Hurons sont libres, et loin de ce genre de pression - et avant de pouvoir donner la vie à un petit être sorti de son ventre, elle voudrait ressentir la [i]Vie[/i] à son plein. Avant de peupler la tribu de petits Papooses, elle veut vivre, la Douce.

</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'île</div><div class="cadrefiche">
<span class="texte">Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?</span>  
<div class="blabla"> C'est sa maison. Pourquoi voudrait-elle aller ailleurs ? Elle préfère aimer la Terre-Mère d'ici. Never Never Land est son nid, et elle ne le quittera pas.
</div>

<span class="texte">Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ? </span>
<div class="blabla"> La Douce a en horreur l'autre monde. Les fées lui ont raconté que les humains malmènent la Nature et font souffrir la Terre-Mère - cette annonce l'a plongée dans une horreur telle qu'elle est effrayée par ce monde d'où viennent une grande partie des habitants de l'île. Pour rien au monde elle ne voudrait changer de vie. Elle se plait beaucoup ici, au milieu des forêts et des monstres.
</div>

<span class="texte">Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?</span>
<div class="blabla">Peter Pan est le Roi. Comment ne pas le connaître ? Il régit l'île de par son commandement imprévisible, leur fait subir ses colères, ses joies et ses tristesse .. Elle a encore en tête cette insoutenable canicule qui leur a beaucoup coûté. Renarde Fleurie n'a jamais rencontré personnellement l'Enfant Roi - elle l'a déjà aperçu, de loin comme de près, mais ne sait que penser de lui.
Certains le décrivent comme un tyran, d'autres comme enfant - certains le voient même comme un sauver. Elle attend de se faire sa propre idée - en attendant, elle n'est que neutralité à l'écart de le petit Roi à l'humeur aussi changeante que sa couleur de cheveux.

En ce qui concerne Hook, c'est différent. Elle connaît la violence dont les pirates sont capables - elle a eu à réparer beaucoup des âmes qu'ils ont brisées.
Doli est la première à lui siffler de prendre ses jambes à son cou dès que sa route croise l'un d'entre eux - et elle l'écoute sans jamais la contredire. Les peaux-rouges et les pirates ont déjà été amenés à collaborer, mais Renarde ne les verra jamais d'un bon oeil. Ils ne sèment que douleur et peur. Du moins, c'est ce qu'elle croit fermement.
</div>
</div>


<div class="titrefiche">Le Bout d'aventure</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">La main de la Douce se referme doucement sur le corps d'un écureuil inerte - seuls les quelques frissonnements qu'il produit montrent qu'il est encore en vie. Les poches de sa tunique beige penchent vers l'avant, y découvrant une mésange blottie - sa respiration est tranquille. L'écureuil pousse un couinement quand elle le pose aux côtés de l'oiseau blessé, mais son index vient effleurer le sommet de son crâne. Renarde l'apaise.

- [color=Indianred]Ne t'en fais pas,[/color] souffle-t-elle, [color=Indianred]je vais m'occuper de toi.[/color]

La Huron se relève, fait quelques pas avant de regarder autour d'elle. Le vent souffle sur la plaine, et les arbres lui offrent une plainte douce. Sous ses pieds pulsent les veines de la roche - puissante, rugueuse. Elle s'est un peu éloignée du camp, mais elle a voulu élargir son cercle - car cela veut dire plus de blessés à sauver.

- [b]Tu devrais faire attention autour de nous,[/b] lui marmonne Doli, [b]j'ai entendu deux oiseaux siffler que des prédateurs rôdaient souvent par ici.[/b]

Blottie dans une autre de ses poches, au niveau de sa poitrines, la belette rousse venait de sortir sa tête pour lui adresser ces mots. Renarde Fleurie hocha doucement de la tête, avant de faire demi-tour. Un coup d'oeil au soleil à son zénith lui permis de comprendre qu'il était temps de rentrer.

Si Renarde aimait la Nature et les animaux, elle n'était pas assez stupide pour se frotter à des prédateurs. La zone abritait des pumas, et elle savait qu'elle ne ferait pas le poids à eux - sa vitesse ne rivalisait pas avec la leur, et sa force encore moins (étant donné que même les Papooses la battaient au bras de fer, elle n'irait pas loin).

La Douce arrêta sa course au pied d'un séquoia immense - pour en observer le sommet, elle dut lever la tête si loin que son cou craquer. Il était magnifique. Un seul regard lui suffisait pour sentir toute la vitalité qui l'habitait - cet arbre n'était que Vie.

Ses pieds nus s'enfonçaient dans cette terre qu'elle connaissait si bien - celle qui menait à la [i]maison[/i]. Les yeux bandés, oreilles et narines bouchées, elle aurait pu reconnaître ce chemin menait au camp. Il y avait quelque chose qui se dégageait de l'endroit qui la frappait en plein coeur - dans le sens positif. De la chaleur, mélangé à une sorte de force étrange qui la faisait se sentir bien.

- [i]Déjà de retour Renarde ?[/i]

Une vieille femme au teint brun était assise par terre, occupée à tresser des lianes. Son sourire faisait apparaître au moins un millier de ride - Renarde pensa au séquoi gigantesque. Cette femme était un séquoia millénaire, à sa façon.

- [color=Indianred]Oui, des pumas approchaient de mon cercle alors j'ai préféré revenir plus tôt.[/color]

Antilope Joyeuse, car c'était son nom, fronça légèrement les sourcils et posa les lianes sur ses jambes nues. Sa mien se fit pensive, tandis qu'elle hocha doucement de la tête.

- [i]Tu as bien fait, ça aurait été stupide de rester. Peut-être qu'agrandir ton cercle d'observation n'était pas une si bonne idée .. [/i]

Renarde ne dit rien, mais elle savait que son aînée avait raison. Elle avait été imprudente dans sa bienveillance - elle n'avait pas penser aux dangers qui pouvaient lui tomber dessus. S'aventurer sur un terrain inconnu était idiot.

- [b]C'est exactement ce que je lui ai dit ![/b]

Doli avait sortit la tête de la poche dans laquelle elle était restée blottie - elle jeta un regard noir à Renarde. Cette dernière suspectait la belette d'avoir plus craint pour sa propre sécurité qu'à la leur réunie.

La mésange se mit à pousser de petits sifflements, s'agitant dans la poche de sa tunique - elle fut vite rejointe par l'écureuil qui, dans cette course effrénée pour s'éloigner des pumas, avait repris des forces.

- [i]Oh, tu as trouvé des âmes en peine ?[/i]

La Douce hocha de la tête - détermination retrouver. Elle plongea ses mains dans sa poche et en ressortit les deux animaux blessés, pour les montrer à la doyenne.

- [color=Indianred]Une mésange et un écureuil, j'ai encore de la place dans ma hutte pour eux ![/color]

Antilope agita alors sa main, comme pour la chasser.

- [i]Je te laisse t'en occuper alors. Allez file, ma Douce ![/i]

Un petit rire s'échappa des lèvres de Renarde, qui s'éloigna pour aller rejoindre sa hutte. Elle avait beaucoup à faire - d'autres protégés attendaient qu'elle leur applique leurs soins, avant qu'elle puisse les laisser à nouveau gambader partout dans la forêt.
</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'Invisible pour les yeux</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="http://pics.livejournal.com/moonchild_x/pic/000kzayy" style="valign: middle;height:100px;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">T'as un Pseudo ?</span> thestral.
<span class="texte">Et un âge ?</span> la majorité. :sogood:
<span class="texte">C'est quoi ton Avatar  ?</span> leaf lady/girl (c) rossdraws.
<span class="texte">Comment t'as découvert l'île ?</span> on va dire que je suis une vieille branche d'ici. :hug:
<span class="texte">Tu la trouves comment ?</span> toujours aussi belle et attirante ! changez rien les gars.
<span class="texte">Dis, tu crois bien aux fées ?</span> bien sûr !</div></td></tr></table>
</div></div>

langage : huron-wendat:
 


Dernière édition par thestral. le Mar 9 Jan - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Personnages pour nnl.   Sam 6 Jan - 0:28

Code:
<div class="gens">Blue</div><div class="autour"><img src="https://i.pinimg.com/564x/8a/a5/7b/8aa57bf227211c755dabcbd8524008ac.jpg" class="banniere" style="width:500px;">

<center><iframe width="300" height="35" src="https://www.youtube.com/embed/Ea0Hhtpm5G4" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></center>
<div class="titrefiche">Les Trucs</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="https://68.media.tumblr.com/a16c2e46fd3d748506ea25f55b4808b4/tumblr_o2armbKKWg1tqzht0o1_250.png" style="valign: middle;height:100px;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">Surnom :</span> La Fêlée.
<span class="texte">Groupe :</span> Garçonne Perdue.
<span class="texte">Age :</span> Environ 15 ans.
<span class="texte">Rôle :</span> Livreuse.
</div> </td></tr></table>
</div>

<div class="titrefiche">Les Révérences</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">« [i]Blue ? Faut la voir pour comprendre. Si j'vous dis que c'est une fille pas commune, vous verrez pas ce que je veux dire. Si j'vous dis qu'elle est blonde, avec des yeux bleus, et des tâches de rousseur un peu partout sur le visage, ça sera pas assez fidèle. Elle est pas banale. Elle regarde tout le temps le ciel, je vous jure ! Elle se prend les pieds partout, aussi, et elle a plein de bleus. Et sa peau, elle est toute blanche ! J'ai jamais vu ça. Je sais pas comment ça se fait qu'elle ne brûle pas le jour - on dirait un fantôme.
Mais elle est pas morte, Blue. Elle vit à sa façon. Dans sa bulle colorée. Parce que oui, les couleurs, c'est quelque chose de marquant chez elle - le noir, c'est pas son truc. Les motifs, les couleurs qui crient, qui brillent, qui hurlent, les accessoires fantaisistes, ça c'est du Blue ! Je vous promets qu'on la remarque vite. Elle est pas grande non plus, vous savez - elle en impose pas beaucoup. Elle doit faire quoi, un mètre cinquante-huit à tout casser. Et elle est toute maigre, toute frêle - je sais pas ce qu'elle fait chez les livreurs. Mais elle tient bien le rythme. Et puis, c'est vrai qu'elle regarde pas souvent devant elle - mais quand elle doit apporter de l'eau aux autres, ou autre, elle fait tout le temps très attention : elle prend son travail à coeur, elle s'applique ![/i] » - un livreur.

« [i]Vous voulez dire la Fêlée ? Pas moyen que je l'approche,[/i] she's a freak [i]! J'ai jamais vu quelqu'un comme elle - et j'dis pas ça de manière positive ! Vous savez qu'elle parle toute seule, quand la nuit tombe ? Elle se met dans un coin, dehors, elle regarde le ciel, et elle parle, elle parle, pendant longtemps ! Vous trouvez ça normal vous ?! On a de tout au Grand Arbre, mais des gens comme elle .... Elle est vraiment tarée. Pourquoi vous croyez qu'on l'appelle la Fêlée ? En plus, elle est vraiment bizarre. On dirait qu'elle est stone h24 - elle sourit d'un air trop bizarre, et ses yeux on dirait qu'ils sont jamais complètement ouverts. Ouais, on dirait qu'elle rêve tout le temps. En tout cas, qu'elle reste loin de moi.[/i] » - un garçon perdu.

« [i]Quand certains rient dans son dos, elle les entend. Je le sais, parce qu'elle me l'a dit une fois. Elle est pas méchante, Blue - elle se laisse même trop faire. Enfin, je vois pas trop comment elle pourrait se défendre - elle est si petite et si frêle ! Mais c'est pas une mauvaise personne. Pas du tout. Au contraire, elle est adorable et elle pourrait faire à peu près n'importe quoi pour ses amis ! Après, je sais pas si c'est une bonne chose étant donné qu'elle est ... dans son monde, oui. Une fois, un petit est revenu en pleurant de la forêt, et quand elle lui a demandé ce qu'il avait, il a répondu qu'il avait perdu son caillou porte-bonheur pas loin de la Prairie Sauvage : vous me croyez si je vous dit qu'elle a passé la journée en dehors du Grand Arbre à lui chercher sa pierre, et qu'avant la tombée de la nuit, elle est revenue avec ?[/i] » - une garçonne perdue.

« [i]Vraiment, j'ai jamais vu aussi maladroit qu'elle. Enfin, c'est pas qu'elle soit maladroite en soi - mais elle est tout le temps la tête dans les nuages. Vous savez combien de fois j'ai dû lui passer une crème et désinfecter ses genoux ? C'est un massacre là-dessus ! Et puis, faut dire qu'elle est pas vraiment du genre prudente .. Elle a aucune notion du danger, un jour elle va se faire tuer ! L'autre jour, elle est revenue avec les mains complètement écorchées - quand je lui ai demandé ce qu'il lui était arrivé, elle m'a dit qu'elle avait été chercher un animal coincé dans un arbre, mais que pour ça elle avait dû traverser des ronces. Des ronces ! Oh et cette fois où elle a voulu aller toute seul au Port pour récupérer une babiole que des pirates avaient piqué à une de ses amies ... heureusement qu'on l'a arrêtée, elle était prête à foncer. Cette histoire se serait mal terminée.[/i] » - un soigneur.

« [i]Oh vous savez Blue ... c'est pas une guerrière. J'ai déjà essayé de l'entraîner une fois - une force de mouche je vous dis ! Un souffle de vent, et elle s'est retrouvée par terre, c'était ridicule ! Et elle s'est mise à regarder le ciel en plus, sans prendre en compte ce que je lui disais ! Y a rien à faire d'elle ... Par contre elle est super précise dans ce qu'elle fait. On a tendance à penser qu'elle est maladroite et bonne à rien - je le pensais aussi, jusqu'à ce que je découvre qu'elle visait super bien avec un lance-pierre, enfin tout ce qui consiste à viser une cible. Quand elle a pas la tête dans les nuages et qu'elle rêvasse pas, elle peut se montrer utile. Après, faut pas qu'elle se retrouve seule face à quelqu'un de plus grand et fort qu'elle .. son habilité lui servira à rien.[/i] » - un armurier.

« [i]Elle aime la couleur. En fait, ça se remarque direct - dans une foule, on voit presque qu'elle. Enfin, au Grand-Arbre y a beaucoup d'enfants qui ont des goûts étranges, et elle fait partie d'eux. Elle se fait des boucles d'oreilles fantaisistes avec un peu tout - une fois, c'était des radis ! Je vous raconte pas la tête qu'on a fait quand on l'a vue débarquer avec .. Et elle, elle était toute contente de son bricolage !
Elle a tout le temps des bleus sur les genoux. Elle se les frotte souvent, d'ailleurs - elle les dépoussière, à force de tomber. Si elle arrêtait d'avoir la tête levée vers le ciel, et qu'elle regardait où elle mettait les pieds aussi ... Et elle adore dessiner des étoiles, des planètes, ce genre de chose. Partout. Avec de la craie, de la peinture, sur des murs, le sol, le sable - elle est super imaginative ![/i] » - une récolteuse.

« [i]Son âge n'est qu'une illusion - elle est beaucoup plus jeune dans sa tête. C'est une enfant de quinze ans. Elle a des peurs d'enfant. Le noir, les monstres - elle a peur quand les étoiles ne sont plus là pour veiller sur elle. La nuit, c'est un cauchemar pour elle. Elle fait beaucoup de mauvais rêves, vous savez ? Elle rêve que des monstres faits d'ombre la poursuivent, sous un ciel sans étoiles - et quand ils l'attrapent, elle se réveille et elle pleure. Elle pleure en silence, et ne se rendort plus - j'ai arrêté de compter les fois où je l'ai retrouvée au petit matin, roulée en boule contre le mur, alors que les premiers rayons de soleils se montraient.[/i] » - une mère.

</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'Unique au monde</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">☾ Blue est bleue. Elle respire le bleu. Son regard est bleu, son âme est bleue, ses mots sont bleus. Sa chambre était bleue. Son pyjama quand Peter est venu la chercher était bleu. Ses rêves sont bleus. Ses genoux sont bleus. Tout est bleu chez elle.

☾ Blue parle aux étoiles, à la lune. Elle leur raconte des histoires. Elle leur tient compagnie, pour ne pas qu'elles se sentent seules - ou peut-être pour ne pas qu'elle se sente seule. C'est pour ça que certains garçons la pensent folle. [i]Freak[/i] que quelques petits malins murmurent sur son passage - mais elle ne les entend jamais, sa tête est toujours dans les nuages et ses yeux pleins d'étoiles.

☾ Blue peint. Elle peint des étoiles, des lunes, des ciels sur sa peau, celle des autres quand ils le veulent bien. Elle met du bleu partout. Et du jaune. Et elle peint jusqu'à ce qu'elle n'ait plus de quoi faire, ou plus de place.

☾ Blue est arrivée en 2000 - par rapport à d'autre, elle est assez récente. Mais elle s'est adaptée vite.

☾ Blue a des écorchures sur les genoux, des blessures sur les mains, les coudes. Des griffures, parfois. Elle ne fait pas attention - elle ne regarde jamais devant elle, c'est pas de sa faute, [i]les étoiles sont si belles. Et puis, vous avez-vu comme la lune brille ?[/i]

☾ Blue voudrait bien aller voir les étoiles de plus près - comme ça, elle pourra leur caresser la tête pour les aider à s'endormir, et leur apporter les fleurs qu'elle cueille pour elles, des fois.

☾ Blue a une ficelle dans sa poche - elle y glisse tout plein de trésors. Des plumes, des pattes d'insectes lumineux, des pierres jolies, des trombones abîmés trouvés sur son chemin, ce genre de choses. Elle y tient beaucoup, et elle pourrait retourner l'île entière pour la retrouver si elle venait à perdre son trésor. C'est un peu son doudou - elle ne peut pas fermer l'oeil sans. Elle l'appelle son [i]Trésor.[/i]

☾ Blue vient d'Islande. Un pays où il fait très froid. Elle se souvient qu'elle regardait les étoiles avec papa et maman - qu'ils lui apprenaient le nom des constellations en anglais, parce que papa et maman, ils étaient pas nés en Islande, eux. Pas comme elle. Eux, ils étaient venus d'Angleterre, pour observer le ciel islandais - les aurores boréales, c'était là le coeur de leurs travaux. Elle ne se souvient que vaguement de tout ça - ce sont ses seuls souvenirs. Trois silhouettes floues, agglutinées sur un balcon étroit, en train d'observer un ciel coloré.

☾ Blue a la peau claire, fragile face au soleil. Ses yeux aussi, ils sont sensibles - elle plisse les yeux quand il fait trop soleil. Il faudrait peut-être qu'elle se trouve des lunettes de soleil, pour les journées lumineuses.

☾ Elle a des tâches de rousseur, aussi - elle les aime bien, on dirait des étoiles sur un ciel blanc. Des fois, elle les relie entre elle avec des petits traits fins et fait ses propres constellations. Il y en a une qu'elle a appelé la constellation du Roi, pour Peter, parce qu'elle ressemble à une couronne. Et Peter, c'est le Roi de l'île.

☾ Blue s'habille avec des couleurs. Du jaune, du rose, du vert, du orange, du bleu, du rouge, elle mélange, elle fait pas attention à les accorder entre elle. Elle trouve ça joli, du vert et du rouge. Du orange et du rose. Du jaune et du bleu. Elle met de la couleur dans la vie des autres.
</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'île</div><div class="cadrefiche">
<span class="texte">Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?</span>  
<div class="blabla"> « L'île est belle, toute belle ! Y a plein de choses à voir, et puis les étoiles d'ici elles brillent encore plus que d'où je viens ! On s'ennuie jamais ici ! Au Grand Arbre, y a plein de choses à faire - on joue, on va à l'aventure ! Je suis contente ici ! C'est ma maison. »
</div>

<span class="texte">Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ? </span>
<div class="blabla"> « Papa, maman ... je me souviens plus d'eux. Je me rappelle qu'on aimait beaucoup regarder le ciel ensemble - on regardait les aurores boréales, des fois. C'était leur travail, de les étudier. C'était des scientifiques ! Mais ils étaient pas souvent là, alors j'étais triste ... maintenant je suis plus jamais seule ! Vous en avez déjà vu, des aurores boréales ? C'est trop joli ! C'est comme des rubans colorés dans le ciel - et ça ondule comme de l'eau, vous voyez ? Peut-être que les aurores boréales avec papa et maman me manquent .. mais j'ai les étoiles et la lune pour me tenir compagnie ! Et puis, peut-être que j'en verrai sur l'île, un jour, une aurore boréale ? Tout est possible ! »
</div>

<span class="texte">Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?</span>
<div class="blabla">« Peter, c'est le Roi ! Il vole, et puis, il brille presque autant que les étoiles ! C'est notre étoile du berger à nous - c'est celle qui nous guide ! Il est peut-être un peu changeant .. mais c'est comme ça qu'il est ! On fait avec. C'est notre sauveur, notre héro après tout - et c'est lui qui nous mène au combat ! Peter, c'est vraiment le plus fort, le plus grand !
Hook ... j'aime pas les pirates. Ils sont pas très gentils vous savez .. Ils brillent pas comme nous, comme les enfants. Ils me font froid dans le dos - c'est comme des étoiles mortes, celles qui explosent, se réduisent en poussière et qui existent plus après. Elles sont toutes noires - les adultes sont noirs, comme des étoiles mortes, sans éclat. Mais les peaux-rouges eux c'est différent ! C'est des nébuleuses ! Ils brillent, ils sont vaporeux, comme des nuages - on peut pas les attraper ! »
</div>
</div>


<div class="titrefiche">Le Bout d'aventure</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla"><center><iframe width="300" height="35" src="https://www.youtube.com/embed/ABx6Zdl1aIQ" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></center>
Une nuée blanche s'échappa d'entre les lèvres de la petite blonde, penchée à sa fenêtre. Dehors, il neigeait - et les étoiles scintillaient sous le regard attendri de leur mère Lune. Leanne, qui tremblait de froid dans son pyjama bleu, tendit la main et frissonna quand les flocons vinrent fondre contre sa peau blanche. C'était si beau. Reykjavík et ses toits de maisons colorés, commençant à se couvrir de neige - c'était un spectacle qu'elle adorait.
La porte s'ouvrit, mais elle ne sursauta pas. Elle savait que sa mère viendrait - comme tous les soirs. Elle bordait sa fille une première fois, puis revenait un peu plus tard, ne sachant que trop bien que Leanne finirait par sortir de son lit pour aller regarder le ciel une dernière fois. Et si maman ne venait pas l'arrêter, Leanne pouvait passer la nuit comme ça, à scruter le ciel. Olivia Taylor s'arrêta dans l'encadrement de la porte, regardant sa fille à la fenêtre. Elle était si frêle - elle craignait tout le temps qu'elle ne se brise. C'était sûrement ce qui les poussaient, son mari et elle, à prendre tant soin d'elle. Elles étaient pareilles, toutes les deux - blondes, avec une myriade de tâches de rousseur constellant leur visage, et leurs épaules. Mais c'était bien de son mari que Leanne tenait ces yeux bleus - ceux d'Olivia étaient noirs. « [b]Leanne,[/b] qu'elle souffle, [b]tu devrais dormir. Il est tard.[/b] » Sans même la regarder, l'enfant soupira et leva la main vers le ciel. « [b]Mais maman, regarde ![/b] » S'approchant, la mère jeta un coup d'oeil à la fenêtre - un sourire naquit sur son visage. Une aurore boréale. La première de l'année.

[center]-[/center]

Leanne était triste, car elle était seule. La maison était souvent vide, froide - quand papa et maman n'étaient pas là, car occupés, et qu'ils la laissaient avec la nourrice, elle broyait du noir. Les seules à quoi elle pouvait parler, c'étaient ses amies dans le ciel - car sa nourrice était trop occupée à parler au téléphone avec son petit ami. Elle aurait bien voulu avoir un petit frère, ou une petite soeur - quelqu'un avec qui jouer, parler. Elle n'avait pas beaucoup d'amis à l'école - on ne voulait pas trop lui parler. Trop colorée pour ces esprits monochromes, sûrement. Alors elle passait la plupart de son temps seule, enfermée dans sa chambre, à lire des livres, raconter des histoires aux étoiles, et pleurer en silence quand papa et maman partaient encore travailler. Ils travaillaient beaucoup. C'était un travail important, qu'elle disait à ses camarades de classe. [i]Papa et maman sont des scientifiques, ils étudient le ciel ![/i] Elle était si fière de pouvoir dire ces mots - mais elle était si triste, si seule.

[center]-[/center]

Il était apparu à sa fenêtre, au milieu de la nuit. Il était arrivé par les étoiles - il brillait comme l'une d'entre-elle. Peut-être était-ce la poudre qui étincelait autour de lui qui lui donnait cette impression ? Non, pas de doute possible. L'Enfant Roi irradiait comme un petit soleil - et son rire tintait comme le glas d'une clochette. Taquin. Léger. Innocent. Peter Pan était venu chercher Leanne, au milieu d'une nuit d'hiver. Une nuit étoilée - et sous la lumière bienveillante de la lune, ils s'étaient envolés, loin, jusqu'à l'île de Jamais. [i]Tu seras Blue maintenant[/i], qu'il lui avait dit, [i]tu verras, tu auras des frères et des soeurs avec qui jouer.[/i] Elle l'avait cru - pourquoi mentirait-il, après tout.
Alors Peter Pan l'avait emmenée avec lui. Loin de l'Islande. Ils avaient survolés les toitures colorées, qu'elle voyait pour la dernière fois. Ils étaient passés au-dessus de la croix qui surmontait Hallgrímskirkja, dans un rire enfantin. C'était la première fois qu'elle voyait les étoiles d'aussi près - elle pouvait presque les entendre rire, elle aussi, pendant que l'Enfant Roi la guidait jusqu'à son île.

[center]-[/center]

« [b]Encore en train de parler aux étoiles, la Fêlée ? T'as vraiment un pet' au casque ![/b] » La voix derrière elle est pleine de jugement, mais elle a appris à les ignorer. Elle a l'impression que c'est ce qu'elle a toujours fait, Blue. Elle ne se souvient de presque rien d'avant l'île, mais elle sait comment passer outre les remarques méchantes. Après tout, il n'y a pas que des gens mauvais sur l'île - elle en a des amis, avec qui parler ! Elle parle d'eux aux étoiles, aussi. Elle les aime beaucoup, ses amis, Blue. Si fort que personne ne peut le soupçonner.
</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'Invisible pour les yeux</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="http://68.media.tumblr.com/fcb7425f1d57a52f8e80cf465a3928dd/tumblr_inline_nk28cqXiUK1rgeb7z.jpg" style="valign: middle;height:100px;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">T'as un Pseudo ?</span> Thestral !
<span class="texte">Et un âge ?</span> L'âge de voter. Eh ouais.
<span class="texte">C'est quoi ton Avatar  ?</span> Luna Lovegood - Harry Potter (fan arts).
<span class="texte">Comment t'as découvert l'île ?</span> J'ai suivi les fées !
<span class="texte">Tu la trouves comment ?</span> Magnifique comme les étoiles.
<span class="texte">Dis, tu crois bien aux fées ?</span> Oui oui oui !</div></td></tr></table>
</div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Personnages pour nnl.   Sam 6 Jan - 0:36

Code:
[b]TW :[/b] Le bout d'aventure est un tout petit peu sanguin, mais légèrement, donc voilà, vous êtes prévenus, je me destitue de toute responsabilité.
With love.

<div class="gens">Ecaille</div><div class="autour"><img src="https://i0.wp.com/49.media.tumblr.com/49f6ab4aca50b4340a15b7b4a1b801ee/tumblr_ntg6nbhy9m1sw4r9ho1_500.gif" class="banniere" style="width:500px;">

<div class="titrefiche">Les Trucs</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="https://68.media.tumblr.com/01791843d518476608f10e44a6f322a4/tumblr_inline_otnvftvCjn1rxgd0o_540.png" style="valign: middle;height:100px;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">Surnom :</span> La Prématurée, la Pleureuse, l'Empathe, la Perle ? Je sais pas trop, en vrai, je vais y réfléchir encore un peu mais si vous avez des propositions (ou pensez que l'un d'eux sonne bien) n'hésitez pas à me le faire savoir !
<span class="texte">Groupe :</span> Sirène.
<span class="texte">Age :</span> Environ 140 ans, peut-être un peu moins ou un peu plus.
<span class="texte">Rôle :</span> Sirène Simple.
</div> </td></tr></table>
</div>

<div class="titrefiche">Les Révérences</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">Écaille est légère, car Écaille ne se soucie que de peu de choses.

Elle rit, beaucoup. Elle aime bien rire - ça lui fait oublier ces larmes qu'elle verse sans le vouloir. Ces fichues larmes qui troublent sa vue, et qui serrent son coeur. Écaille est pleine d'Amour.

De bon coeur, elle encourage les Garçons Perdus à faire des acrobaties. Elle les gronde quand ils se disputent pour des broutilles. Elle applaudit les danses des Peaux-Rouges. Elle rit, cachée parmi l'écume, aux blagues des Pirates, qu'elle peut parfois entendre le pont du Jolly Roger.

Joie, volupté et distraction. Elle veut de la distraction. La Vie est longue quand on a l’Éternité devant soi - alors elle s'occupe, elle collectionne, elle écoute les histoires qu'on veut bien lui raconter, discute avec ceux dont elle ne connaît la culture. Elle s'instruit, à sa façon.

Et puis, elle aime bien parler. Jusqu'à ce que son ventre ne se mette à geindre.

[i][color=#009999]Écaille[/color] a [color=#cc0000]Faim[/color].
Et [i]quand[/i] elle a [color=#cc0000]Faim[/color],
l'[strike]Amour[/strike] devient [u]Avidité[/u]. [/i]

Son chant se lève. Rien de Beau. Rien d'Agréable. C'est une longue plainte, rauque, froide et chaude à la fois, tranchante et doucereuse, hurlée et murmurée à la fois. Une plainte triste, pleine de désespoir - un appel à l'Aide, qui a déjà mené à leur perte bien des victimes.

Elle veut à [b]manger[/b], beaucoup à [b]manger[/b]. Et du [color=#cc0000]sang[/color], et des corps [color=#cc6600]chauds[/color] qui s'éteignent entre ses griffes tranchantes. Ça la fait frissonner, Écaille, d'assister au dernier souffle de ses victimes. Quand elles tombent dans ses filets, elle les caresse, leur susurre des chansons jusqu'à ce qu'elles ne partent pour de bon - c'est là que le Festin peu commencer.

Elle Aime ses proies, elle le leur dit toujours. [i]Je t'Aime[/i] qu'elle leur murmure alors que la vie quitte peu à peu leur corps, que la chaleur s'évapore.

[i]Puis elle les emporte avec elle, dans l'[color=#0066ff]Océan[/color].[/i]

Écaille est lascive - ses yeux sont effrontés, ses lèvres charnues, sa peau d'albâtre. Tout chez elle crie, hurle à l'[u]Interdit[/u]. Titiller les mâles, les femelles terrestres, ça l'amuse. Ô oui elle aime s'amuser, Écaille !

Les Terrestres sont si amusants, ils sont si maladroits !

Et si un Terrestre qui tombe dans ses filets la fait beaucoup rire, elle serait prête à le laisser repartir en Vie à condition qu'il revienne pour la distraire.

</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'Unique au monde</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">- La perle sur son front est due à une "malformation" - elle a quitté sa coquille trop tôt, et a gardé une partie de la perle (qu'elle était au commencement de sa vie) sur son front. Cela ne la dérange pas plus que ça - après tout, certaines de ses sœurs ont des apparences beaucoup plus fantasques.

- A cause de cette forme brute, son Lien avec ses soeurs et l'Océan est plus agressif. Il arrive qu’Écaille se mette à pleurer, sans savoir pourquoi. Ce sont des larmes imprévues, silencieuses, qui coulent sur ses joues et s'écrasent sur ses écailles tandis qu'elle ressent une violente peine dont elle ne connaît pas la source. La douleur de l'Océan ? De ses soeurs ? De la faune marine ? Elle n'en sait rien.

- De la même façon, lors de ses rencontres avec autrui, si la personne en face d'elle est joyeuse elle peut se retrouver à rire sans savoir pourquoi, de trembler de colère si elle rencontre quelqu'un plein de rage, ou d'avoir le coeur qui bat la chamade si une de ses proies est trop effrayée par elle. Au début de sa vie, ça la troublait - mais elle a appris à faire la différence entre Eux et Elle.

- Ses ongles sont tranchants, semblables à des griffes. Elle s'en sert pour chasser ses proies - leur trancher proprement et rapidement la gorge, ayant laissé derrière elle sa jeunesse où elle s'amusait encore à jouer avec ses proies. Elle veut faire ça vite, maintenant, et combler la faim qui gronde dans son ventre.

- Ses yeux sont tantôt bleus, tantôt verts, tantôt gris. Un tourbillon de couleurs.

- Ses proies sont choisies en fonction de leur beauté - ce qui est relatif, à ses yeux. Elle peut trouver une garçonne perdue belle parce qu'elle a un joli ruban - ou un pirate parce qu'il a une cicatrice qui la fascine. Sa notion de la beauté est très changeante, imprévisible.

- Sa perle change de couleur, elle alterne entre le bleu et le violet, de façon aléatoire. On le lui a fait remarquer, c'est pour ça qu'elle le sait - ça amuse certaines de ses soeurs, et beaucoup d'enfants perdus assez jeunes pour s'émerveiller de ce genre de choses.

- Quelque pirate s'est déjà risqué à essayer de la lui arracher, pensant pouvoir se faire une fortune sur cette étrange perle. Il n'a pas vécu assez longtemps pour tenter l'expérience - elle l'a dévoré sans aucun état d'âme, après qu'il ait tenté son coup. La douleur a été atroce pour elle - sa Perle est comme un bras, ou sa queue : on ne peut pas juste la lui retirer comme un bijou.

- Son chant n'est pas merveilleux, doux ou chaud. Il ressemble à une longue plainte désespérée, un gémissement d'apitoiement, un appel à l'aide - comme si toutes les larmes qu'elle verse se glissent dans sa voix. Cette mélopée funèbre a poussé bien des marins à leur perte.

- Ses avant-bras sont couverts d'écailles et d'une nageoire fine, d'un vert d'eau tous les deux. Il en va de même pour ses mollets quand elle et sous sa forme humaine. Sa [url=https://i.pinimg.com/564x/03/10/25/03102513de1da66ba7b9b3ccaa202b58.jpg]queue[/url], quant à elle, pourrait être qualifiée de "basique". D'un vert d'eau identique à celui des écailles qui recouvrent ses avant-bras et mollets, fluide.

- Ses cheveux sont longs, très longs, noirs et épais.

- Ce qu'elle aime collectionner, c'est tout ce qui brille, ce qui retient son attention. Des bibelots qui font un bruit qui tinte agréable à ses oreilles, des objets d'une couleur qui lui semble belle, un os humain sculpté par le sel. Tout ce qui trouve grâce à ses yeux trônera dans sa grotte comme un trésor merveilleux - et quand elle s'en lasse, elle les chasse, ou les offre à ses soeurs.

</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'île</div><div class="cadrefiche">
<span class="texte">Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?</span> 
<div class="blabla"> ÉCRIRE ICI
</div>

<span class="texte">Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ? </span>
<div class="blabla"> ÉCRIRE ICI
</div>

<span class="texte">Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?</span>
<div class="blabla">ÉCRIRE ICI
</div>
</div>


<div class="titrefiche">Le Bout d'aventure</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">La journée est tranquille. Le Soleil se reflète sur l'Océan - ça brille.

Elle est là. Accoudée à un rocher. Elle Le regarde, indolente, effrontée - ses yeux luisent. Sa chevelure l'enveloppe, comme une cape de nuit. La perle sur son front est bleue - comme l'Océan, qui se tient derrière elle, qui gronde.

Son ventre aussi, gronde.

[color=#009999]Écaille[/color] a [color=#cc0000]Faim[/color].

Il est Là. Son Amant, Celui qui la comblera. Il est tout proche. Elle l'entend. Elle veut qu'Il s'approche, qu'Il la rejoigne. Alors elle chante pour lui. Elle geint pour Lui. Elle l'appelle. Il fait un pas, hésite. Il lutte. Il sait ce qui l'attend.

Elle chante plus fort, avec plus d'Amour. Elle a plein d'Amour à lui donner, Écaille.

Ses mains se posent sur le rocher, elle pousse, s'y assied. Sa nageoire verte flotte derrière elle. Langoureuse, elle Le regarde avancer. Elle lui tend les bras, avec un sourire plein d'Amour, de Désir. Cet Amour qu'elle ne réserve qu'à eux, ses Amants.

Il est son Amant du jour, le malheureux.

Quelle infortune pour lui.

Il est là. Il est tout près. Elle peu entendre Son coeur battre fort - il l'Aime aussi ? Un sourire lumineux naît sur ses lèvres. Elle est impatiente. Elle a hâte de pouvoir l'Aimer, lui aussi.

Son squelette rejoindra celui de ses précédents Amants.

[i]Si.
Proche.[/i]

Elle sent son odeur. Il sent si Bon. Elle l'Aime encore plus. Ses pas sont lourds - Il sait ce qu'il va se passer. Elle lui attrape la main, puis l'entraîne avec elle dans l'eau. Et elle continue de lui chanter son Amour, Ecaille.

Elle est heureuse là,
son ventre est heureux aussi.

Et son Amant, lui est effrayé.
Pourquoi a-t-il si peur, ne l'Aime-t-il donc pas ?

- [b]N'aie pas peur, mon Amour.[/b] chuchote-t-elle dans un rire léger, enfantin, innocent.

Elle approche son visage du sien - ses yeux sont si beaux. Ils sont Verts, Bleus, Gris. Comme elle. Magnifiques. Brillants. Et sa peau semble si douce .. Elle a envie d'y toucher.

D'y planter ses crocs.

Du bout des doigts, elle caresse son visage. Si beau. Si jeune. Elle Aime les pirates, ils sont si bons.

Ses lèvres se posent dans le creux de son cou - sa langue goûte sa peau. Frisson. C'est Délicieux. Sa [color=#cc0000]Faim[/color] grandit, grossit, hurle. Elle ne peut plus attendre. C'est trop Dur.

Maintenant qu'il est là, [strike]il ne peut plus partir.[/strike]

Il serait avec elle pour Toujours.
[u]Elle l'Aimera pour Toujours.[/u]

Elle lui sourit, avec tout l'Amour que son corps porte. Son visage s'approche, leurs lèvres sont si proches.

Il sent si Bon. C'est trop Dur.

- [b]Je t'Aime.[/b] qu'elle souffle, tout près de ses lèvres. [b]Je t'Aime, je t'Aime, je t'Aime.[/b]

Sa main glisse. S'éloigne.

Un sifflement.

Et elle tranche.

C'est rouge, partout autour d'eux. Il suffoque. Il est toujours aussi Beau, même dans la douleur, même dans la mort.

Avec mille et une affections, elle le prend dans ses bras, elle le serre Fort. Elle l'Aime, son Amant. Elle lui caresse les cheveux, lui chantonne quelques notes, lui prend la main.

Il a de belles mains. Elle vient juste de le remarquer.

- [b]Ne t'en fais pas, mon Amour, tu seras avec moi pour Toujours. N'aie pas peur. N'aie pas peur, je suis là.[/b]

Le rouge les entoure, comme une cape sanguine. L'odeur fait frémir ses papille - elle est toute excitée. Elle est Heureuse.

Un Festin l'attend.
</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'Invisible pour les yeux</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="http://78.media.tumblr.com/12e7c7eaa9ccc733a752e99c0d019eb6/tumblr_inline_nlwcznKGTB1tptfdt_100.jpg" style="valign: middle;height:100px;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">T'as un Pseudo ?</span> Thestral, eh oui.
<span class="texte">Et un âge ?</span> La majorité bitches.
<span class="texte">C'est quoi ton Avatar  ?</span> Palm Siberia - Hunter x Hunter.
<span class="texte">Comment t'as découvert l'île ?</span> J'ai suivi les Marinettes !
<span class="texte">Tu la trouves comment ?</span> Trop trop cool, y a plein de gens à manger, c'est génial. Un vrai buffet.
<span class="texte">Dis, tu crois bien aux fées ?</span> Ouais !</div></td></tr></table>
</div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Personnages pour nnl.   Sam 6 Jan - 0:36

Code:
<div class="gens">Sir Rust</div><div class="autour"><img src="https://vignette.wikia.nocookie.net/irongiant/images/f/f3/Souls_Don%27t_Die.gif/revision/latest?cb=20150120015129" class="banniere">

<div class="titrefiche">Trucs</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="https://vignette.wikia.nocookie.net/irongiant/images/8/88/MPCharacter1.png/revision/latest/scale-to-width-down/100?cb=20140619073005" style="valign: middle;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">Surnom :</span> La Rouille, le Musicien, la Mélancolie, l'Espoir, la Machine, le Chercheur, la Guitare ? Je suis pas encore fixée, et si vous avez des propositions, n'hésitez pas !
<span class="texte">Catégorie :</span> Enchanté
<span class="texte">Espèce :</span> Robot
<span class="texte">Inclination :</span> Bon - le garçon perdu qui l'a construit voulait faire de lui un chanteur de chansons joyeuses
<span class="texte">Lieu de vie :</span> Un peu partout, mais il évite les lieux humides - c'est mauvais pour ses rouages
</div> </td></tr></table>
</div>

<div class="titrefiche">Révérences</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">Dis-nous simplement ce qui se cache au fond de tes yeux, tes traits de caractère, tes angoisses, tes forces, tes failles, tes goûts. 15 lignes sont demandées pour dresser un portrait assez fidèle de ta personne.

</div>
</div>

<div class="titrefiche">Unique au monde</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">- Sir Rust a pris vie après que le garçon perdu l'ayant construit ait disparu : il veut le retrouver, c'est ce désir qui lui a donné vie.

- Sa guitare est toujours avec lui - il joue des chansons mélancoliques, qui traduisent sa tristesse, son sentiment d'abandon.

- Il a un parapluie intégré, pour le protéger de la pluie - car on n'est jamais à l'abri des intempéries, ici. Surtout qu'il supporte mal l'humidité.

- Les animaux sauvages l'aiment bien - faut croire qu'il les fascine, qu'il pique leur curiosité. Il leur joue des chansons, à eux aussi. Il joue pour tout le monde.

- Quand la lumière de ses yeux s'éteint, c'est qu'il est en veille.

- Il parle. Sa voix est mécanique, ressemble à des cliquetis un peu trop rocailleux - mais il parle. Et, de son ton si triste, il demande "[i]Avez-vous vu mon Ami ?[/i]".

- La lumière de ses yeux change d'intensité en fonction de ses "humeurs" : plus il est triste, plus elle est terne. A l'inverse, plus elle est heureux, plus elle brille. Quand il est en colère, ce qui arrive rarement, elle clignote. Pour le reste, c'est assez aléatoire.

- Toujours accompagné d'un chat noir, qui n'a pas de prénom - il l'appelle le Chat, ou Noir. Il n'a pas beaucoup d'imagination, est assez rationnel.

</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'île</div><div class="cadrefiche">
<span class="texte">Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?</span> 
<div class="blabla"> ÉCRIRE ICI
</div>

<span class="texte">Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ? </span>
<div class="blabla"> ÉCRIRE ICI
</div>

<span class="texte">Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? </span>
<div class="blabla">ÉCRIRE ICI
</div>
</div>


<div class="titrefiche">Bout d'aventure</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">Il peut s'agir de ton histoire, d'un morceau de ton passé, d'une péripétie parmi tant d'autres ou d'un moment tout à fait anodin. En somme, raconte-nous quelque chose qui mette ton personnage en action. Qu'on sache un peu à quoi s'attendre.
</div>
</div>

<div class="titrefiche">Invisible pour les yeux</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="http://cdn.wegotthiscovered.com/wp-content/uploads/2016/11/Iron-Giant-messianic-character-639x360-100x100.jpg" style="valign: middle;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">T'as un Pseudo ?</span> ÉCRIRE ICI
<span class="texte">Et un âge ?</span> ÉCRIRE ICI
<span class="texte">C'est quoi ton Avatar  ?</span> giant - iron giant (pour les gifs, les icônes de la fiche, parce que c'est toujours cool) sinon c'est le(s) [b]robot(s) de Gorosart[/b] pour l'avatar !
<span class="texte">Comment t'as découvert l'île ?</span> ÉCRIRE ICI
<span class="texte">Tu la trouves comment ?</span> ÉCRIRE ICI
<span class="texte">Dis, tu crois bien aux fées ?</span> ÉCRIRE ICI</div></td></tr></table>
</div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thestral.

avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: Re: Personnages pour nnl.   Sam 6 Jan - 0:36

Code:
<div class="gens">Avzêl Beyaz</div><div class="autour"><img src="https://i.pinimg.com/564x/54/fd/d1/54fdd155820b6c04a845645419dcb875.jpg" class="banniere" style="width:500px;">

<div class="titrefiche">Les Trucs</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="http://78.media.tumblr.com/58ee11559300fd847c72f58a807bd119/tumblr_inline_o8nh8m821C1t61d57_100.png" style="valign: middle;height:100px;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">Surnom :</span> Je sèche un peu, si vous avez des idées faites-vous plaisir !
<span class="texte">Groupe :</span> Pirates (du Port).
<span class="texte">Age :</span> La vingtaine, elle sait pas trop précieusement. Dans l'Ordinaire, on lui donnerait peut-être vingt-trois ou vingt-quatre. Le temps est bizarre, ici.
<span class="texte">Rôle :</span> Serveuse à la Taverne.
</div> </td></tr></table>
</div>

<div class="titrefiche">Les Révérences</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">Dis-nous simplement ce qui se cache au fond de tes yeux, tes traits de caractère, tes angoisses, tes forces, tes failles, tes goûts. Ajoute également quelques lignes sur ton physique, en particulier sur des indications que l'avatar ne donne pas avec précision : taille, force, corpulence, dégaine, musculature, expression, gestuelle... 20 lignes minimum sont demandées pour dresser un portrait assez fidèle de ta personne.

</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'Unique au monde</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">- Avzêl est une kurde de Turquie - Peter est apparu à son balcon, un soir d'été, alors qu'elle broyait du noir. Elle avait seize ans, et était sur le point d'être mariée alors que tout ce qu'elle voulait, c'était rester une enfant pour toujours. C'était en 1930.

- Son prénom de perdue était Raven, pour ses cheveux de jais, son regard noir, son [i]death stare[/i] comme certains l'appellent. Elle faisait partie des Soigneurs mais a disparu vers 1970.

- Parle le turc, le kurde, et l'anglais (avec un accent prononcé, néanmoins compréhensible).

- Possède un [url=http://www.funjdiaz.net/museo/ficha.php?id=99]saz[/url] avec lequel elle chante des [url=https://www.youtube.com/watch?v=4birGK7lIzA]chansons[/url] dont elle garde le souvenir, qui sont en réalité des chants coraniques alévis - ils sont ancrés dans sa mémoire, derniers vestiges de sa vie passée. Elle chante pour les autres, ou pour elle, ça dépend.

- Ses cheveux sont épais et semblent toujours en désordre, crépus. C'est une masse imposante, elle a abandonné l'idée de les discipliner.

- Avec le temps, elle a appris à se battre et à se défendre. Elle mord, griffe, tranche tout ce qui passe sous ses mains habiles.

- Sa voix n'a rien de celle d'une fille. Elle est dure. Tranchante. Rien de féminin s'en dégage, seulement une sorte de lassitude et de fatigue, mêlée à un brin de révolte. C'est rugueux comme de l'écorce, pas doux comme du velour - mais c'est un peu chaud, réconfortant. Pas comme une couverture douce, plus comme un feu qui brûle dans l'âtre, agressif, mais agréable.

- A des cicatrices un peu partout, elle se battait beaucoup à l'arène du Grand Arbre, pour défier des garçons un peu trop vantards. La moitié datent aussi de sa vie avant l'île.

- A gardé le réflexe de s'adresser aux personnes plus âgées avec les titres abla (grande-soeur) et abi (grand-frère).

- Le nom de famille qu'elle a choisi, Beyaz, veut dire blanc en turc. Quant à Avzêl, elle ne sait plus d'où c'est venu - c'est sorti de sa mémoire, comme une évidence. C'était en réalité le nom de sa soeur dans l'Ordinaire, mais elle n'en sait rien, et ne le saura jamais : pour elle, c'est seulement un prénom dont elle s'est souvenu et qu'elle a choisi, voulant jeter loin le prénom qui lui avait été donné par Peter.

- Championne de [url=https://www.youtube.com/watch?v=3cZhnG1biT0]youyou[/url] - son cri de joie résonne, aigu, strident, vivant.

- Avant-bras couverts de motifs au henné (ou du moins une plante qui pousse sur l'île qui y ressemble), ou alors seulement un rond sur la paume de chaque main. Parfois les pieds. C'est familier pour elle - elle se sent pas "elle" sans. On peut dire que ce sont ses peintures de guerre à elle. Certaines femmes lui demandent parfois de leur faire des motifs - contre quelques pièces, elle accepte. Un gagne-pain de plus.

- Armée d'une [url=https://i.pinimg.com/564x/36/e9/f8/36e9f84746862a5482c5c03652641fde.jpg]dague[/url] qu'elle garde tout le temps sur elle, parce qu'elle se méfie de tout ce qui peut lui tomber dessus.

- Fascinée par l'eau, la mer, l'océan. Elle rêverait d'aller au large, de voguer sur les vagues. Le sel et l'écume sont comme de l'or pour elle.

</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'île</div><div class="cadrefiche">
<span class="texte">Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?</span> 
<div class="blabla"> ÉCRIRE ICI
</div>

<span class="texte">Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ? </span>
<div class="blabla"> ÉCRIRE ICI
</div>

<span class="texte">Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?</span>
<div class="blabla">ÉCRIRE ICI
</div>
</div>


<div class="titrefiche">Le Bout d'aventure</div><div class="cadrefiche">
<div class="blabla">Il peut s'agir de ton histoire, d'un morceau de ton passé, d'une péripétie parmi tant d'autres ou d'un moment tout à fait anodin. En somme, raconte-nous quelque chose qui mette ton personnage en action. Qu'on sache un peu à quoi s'attendre.
</div>
</div>

<div class="titrefiche">L'Invisible pour les yeux</div><div class="cadrefiche">
<table align="center"><tr><td><img src="http://78.media.tumblr.com/a30d4e2261765574d0b5d9f0174eb221/tumblr_inline_oe7twzWSi61t61d57_100.png" style="valign: middle;height:100px;" class="image"></td><td><div class="blabla"><span class="texte">T'as un Pseudo ?</span> Thestral, c'est moi.
<span class="texte">Et un âge ?</span> L'indépendance.
<span class="texte">C'est quoi ton Avatar  ?</span> Luna (the 100) - fanarts.
<span class="texte">Comment t'as découvert l'île ?</span> L'Enfant-Roi m'y a amenée.
<span class="texte">Tu la trouves comment ?</span> Merveilleusement terrible.
<span class="texte">Dis, tu crois bien aux fées ?</span> Oui, mais c'est pas une raison pour traîner dans mes pattes, allez voleter ailleurs et fissa !</div></td></tr></table>
</div></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Personnages pour nnl.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Personnages pour nnl.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire des Petits Personnages en laine♥♥♥
» code pour inséré les anime (Fond transparent)
» Plugins Firefox pour sécuriser votre navigateur.
» Pb pour le choix de la voie
» hébergeur gratuit pour un site rein quand flash(RESOLUT)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le bordel. :: les personnages-
Sauter vers: