AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rp Shawn Charlie Matthew HOH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brumy.

avatar

Messages : 575
Date d'inscription : 12/02/2015

MessageSujet: rp Shawn Charlie Matthew HOH   Mer 15 Juil - 23:05

23 Février.

Cela faisait un mois et demi qu’elle avait quitté l’infirmerie, et elle ne s’en portait pas plus mal, sérieusement. Cet endroit n’était pas pour elle, ou tout du moins, pas pour son moral. Charlie savait qu’elle avait fait des erreurs – encore que – et se doutait qu’on lui tomberait dessus si jamais elle faisait un pas de travers. Bon, encore faudrait-il qu’on la rattrape mais il semblerait que William et Matthew se soient donné le mot pour ne pas la laisser seule trop longtemps. Comme si elle n’avait pas grillé les coups d’œil fréquents, l’air de rien, juste pour faire croire que nooooon, ils ne la surveillaient pas. Bref. La fille d'Héphaïstos ne savait pas si Matthy avait fini par comprendre qu’elle avait lâché prise dans le lac gelé. Est-ce que le fait qu’il dormait quand cet évènement s’était passé avait empêché qu’il comprenne qu’elle était en train d’abandonner ? Elle espérait que oui, parce qu’elle ne voulait pas avoir cette conversation avec lui. Elle ne voulait pas lui expliquer qu’après une heure à tenter de se redresser sur la glace brisée, sans succès, elle avait finalement fait le choix de se laisser couler. Et ce, avec un sourire aux lèvres. Ouais, quand c’est dire ainsi, ça fait flipper, c’est vrai. Au jour d’aujourd’hui, Charlie pensait que seul William était au courant, puisqu’il avait été témoin, mais elle doutait sérieusement qu’il en parle à qui que ce soit.

Soupirant, parce qu’elle ne devrait pas penser à ça, ou tout du moins, pas quand elle tenait entre ses mains une pièce de métal brûlante. Clignant des yeux, en se rendant compte qu’elle l’avait encore attrapé avec ses doigts et non avec un outil, la demoiselle le posa sur l’établi et alla attraper une pince pour ce genre de travaux. Personne ne connaissait son premier don – sauf William – et il lui semblait que le second n’allait pas tardé à être grillé. Super. Inspirant profondément pour remettre de l’ordre dans ses idées, elle remarqua combien le soleil était bas dans le ciel, lorsque la lumière de la porte ne fut plus suffisante pour qu’elle puisse travailler. Cela devait faire un moment alors qu’elle était perdue dans ce qu’elle faisait. Reposant son matos et ses gants, la brune se frotta le visage avant de s’étirer. Comme d’habitude, des mèches collaient à son front et sa queue de cheval faisait grise mine alors que son t-shirt orange et son jeans de travail ne ressemblaient plus à grand-chose. Saisissant la bouteille d’eau la plus proche, elle s’envoya une bonne rasade, tout en se disant qu’un truc un peu plus fort, ne serait pas du luxe.

D’ailleurs, ce fut la première pensée qui lui vint à l’esprit en remarquant l’arrivée de Shawn à la Forge. Lui offrant un léger sourire, plutôt poli pour ceux qui ne savent pas observer, et réellement sincère pour ceux qui la connaissent, Charlie reposa la bouteille, avant de lui lancer quelques mots. « Hey ! Dis-moi que tu es venu nous tirer de là. » Embrassant ensuite la large pièce du regard, elle chercha son frère des yeux, sans succès. Avant de remarquer une touffe brune dans un coin. Haussant un sourcil moqueur, parce qu’elle ne voyait pas ce qu’il faisait à travers le fouillis sans nom de l’atelier, elle s’adressa cette fois, à son frère, d’une voix qui portait un peu plus : « Matthy ! Arrête de dormir, on va boire un verre en ville ! » Se tournant vers Shawn, elle affichait une expression taquine, fière et presque moqueuse. Après tout, elle ne lui avait pas demandé son avis, et le connaissant, il pourrait très bien râler. Mais bon, grogner lui allait tellement bien qu’il aurait pu passer pour un enfant d’Hépha, sans soucis.


***


CHARLIE ∞ MATTHEW
Le fils d'Arès poussa un petit soupir de dépit en regardant son adversaire qu'il venait de faire tomber au sol. Ces nouveaux arrivants n'avaient décidément aucun instinct de survie cela en devenait limite peinant pour lui. Sans aucun ménagement, il donna un léger coup du bout du pieds au demi-dieu encore non déterminé qui était étalé au sol, juste à ses pieds. Shawn leva les yeux au ciel et le releva avec brutalité avant de le lancer dans les bras du premier Apollon qu'il croisant; soigner était une des seules choses qu'ils faisaient bien alors autant qu'ils soignent ce 'pauvre nouvel arrivant'. Tsss, ce n'était pas avec des guerriers de la sorts qu'ils vaincraient les partisans; les grecs n'étaient pas aussi stricts que les romains au niveau des entraînements, et si Shawn devait reconnaître quelque chose à ces coincés du slip c'était bel et bien leur talent à tous pour le combat, ouais même les enfants d'Aph- de Vénus savaient se battre mieux qu'un enfant d'Aphrodite à la colonie.
C'était limite rageant.
Non parce qu'en voyant le niveau de combat de la plupart des pensionnaires, Shawn comprenait que les romains puissent ne pas les prendre au sérieux lors de leurs rares entrevues. Il n'y avait qu'à voir comment se défendaient certains grecs lors de combat.. le fils d'Arès s'en étouffait des fois, outré au fond de lui de voir ces descendants des dieux incapables de se défendre, faibles comme des nouveaux nés.

Pour calmer ses nerfs à vifs, le blond avait fini par arrêter là son entraînement sinon il allait finir par défigurer ce mioche tout juste arrivé; après avoir été prendre une bonne douche, le fils d'Arès avait pensé à aller rendre une petite visite surprise à ses amis.. enfin deux de ses rares amis à la colonie. Car oui, pour supporter les sarcasmes de Shawn, réussir à le rendre à peu près gentil et le supporter tout court en fait il fallait être un saint; c'était exactement ce qu'étaient Charlie et Matthew, les deux enfants d'Héphaïstos avec qui le grec s'était lié d'amitié au fil des années. Il savait parfaitement où trouver ses amis, aussi il s'était dirigé vers la forge sans vraiment se poser de question.

« Hey ! Dis-moi que tu es venu nous tirer de là. »

Il venait à peine d'entrer et voilà qu'il se faisait déjà sauter dessus comme un vulgaire morceau de viande? Le fils d'Arès eut un sourire ironique et répondit à Charlie qui était en train de traficoter il-ne-savait-quoi, comme d'habitude (il avait abandonné l'idée d'essayer de comprendre quelque chose aux machines, il était plutôt du genre à taper sur la télé quand elle ne marchait pas au lieu de toucher aux câbles si vous voulez savoir);

« Yo Charlie, moi aussi je vais bien, merci c'est sympa d'demander mon ange. » Il rebondit ensuite sur sa seconde demande, montrant la sortie de la forge d'un air pressé et sarcastique, comme à son habitude; « Alors deux minutes, laisse-moi le temps d'aller chercher mon cheval blanc garé juste devant la forge et j'vous emmène loin d'ici. » Il laissa ensuite ses bras pendre le long de son corps et leva les yeux au ciel d'un air théâtral; « Non sérieusement j'ai une gueule de prince charmant Charlie? » Non, vraiment non il était tout sauf un prince charmant ça c'était sûr. A la limite il était le connard qui faisait chier le monde dans les disneys mais il était loin du beau brun aux mille et une boucles portant des...urg collants.

« Matthy ! Arrête de dormir, on va boire un verre en ville ! »

Est-ce qu'un jour elle allait le laisser en placer une avant de l'embarquer dans des sorties abracadabrantes sur un coup de tête parce que madame n'en peut plus d'être enfermée dans la forge? Shawn fronça les sourcils et marmonna comme un vieux grand-père mal luné; « Et mon avis tout le monde s'en torche le cul avec de la soie? » Oui Shawn, maintenant ta gueule. Le fils d'Arès remarqua la chevelure ébouriffée de son ami un peu plus loin aussi il s'approcha de son ami en lançant; « Allez Matthy-joli, on s'réveille. » Il passa un bras par-dessus l'épaule du fils d'Héphaïstos et ébouriffa encore plus ses cheveux en lui lançant; « Ta soeur à l'air de vouloir absolument aller faire un tour, et on t'embarque avec nous. »


***


Je m'étais trouvé une autre chose à faire pour le moment. Du moins, c'était ce que je me disais. J'avais eu comme idée de refaire une moto. De A à Z. Comme dans le temps où je vivais encore avec ma mère et que nous passions nos soirées à le faire. Ça me redonnait le coup de voir les gens, de passer du temps avec eux et surtout ne plus broyer du noir. J'avais compris depuis un moment que je ne pouvais pas me le permettre de un et aussi, je ne pensais pas que c'était uen bonne idée. J'influençais un peu trop ma soeur à mon goût sur les sentiments et je savais que ce n'était pas une bonne chose. Alors, j'avais pris sur moi. Alors j'avais fait en sorte de devenir un homme meilleur et d'avoir surtout un meilleur contrôle sur moi. Parce qu'elle m'avait bel et bien fait peur avec ce qu'elle avait fait... Je ne savais pas quoi en penser et dire que je n'avais rien vu venir. Rien du tout. Tout ça n'avait été qu'un enchaînement d'évènement et moi... avec ma douleur, je ne l'avais pas vu. Mais il ne fallait pas que j'y porte attention. Je savais que ce n'était que pour me faire plus de mal encore et ça, je ne voulais pas du tout. Alors, je devais me concentrer sur autre chose. Suite à ce qui pouvait s'être passé, j'étais devenu plus maître de moi. De mes émotions. On ne pouvait pas lire en moi sauf si je le voulais. Ça coupait un peu le lien que je pouvais avoir avec Charlie... mais il était toujours présent et ce plus fort que jamais. Alors... je m'étais attelé dans la conception d'une moto. Pour ma soeur. Je voulais lui faire plaisir et lui faire un cadeau comme ça, je savais que ça n'avait pas de prix. Comme je pouvais connaître très bien Charlie, je me disais que je pourrais lui faire ça. Et maintenant.... j'étais au point de rassembler les dernières pièces pour lui faire quelque chose de très bien. Mais il fallait croire qu'il y avait d'autres plans prévus à l'horaire. Je pensais pas que ça allait me déplaire... Loin de là.

J'avais entendu Shawn débarquer, du moins la voix de Charlie lui parlant, mais je n'avais pas fait mine de faire attention. Je devais chercher quelque chose dans le fouillis. Et puis fallait croire que je faisais partie de la partie parce que ma soeur m'appela, après un très longue monologue de la part de Shawn qui m'avait bien fait sourire comme un con alors que je jonglais littéralement avec des pièces. « Tu es tout un romantique Shawn. Parfois, je me dis que tu devrais prendre des cours avec moi.» Je me redressai, les mains et le visage tâché par le cambouis What a Face et me fit happer par Shawn. Meeec on avait dit non pour les câlins bon sang. « Je dormais pas. Je bossais, c'est différent et puis Shawn-Chou, elle est où ta peluche de licorne avec laquelle tu prends toujours le thé?» Je lui fit un clin d'oeil avant de lui ébouriffer les cheveux à mon tour et de chuchoter d'un ton de conspirateur « Je faisais un cadeau pour Tu-sais-qui.Tu verras.». Je m'étirais longuement et prenant bien soin de m'essuyer les mains sur Shawn, oups (a), je me dirigeais vers Charlie et roulai les yeux. « Comment tu veux que je dormes dans un boucan pareil toi? Faudrait que tu m'assommes.» J'attendis que le blond soit parmi nous avant de sourire largement et de taper dans mes mains. « Alors alors, j'aurai une petite proposition: On se fait une course de moto jusqu'en ville. Après, on va manger un morceau et on va... hum là je... peux vous regarder boire.» J’hésitais à boire parce que la dernière fois que j'avais été dans un bar... enfin que j'avais bu, ça c'était très mal passer. Mais je savais que ça ne faisait rien. Que tout irait bien maintenant et que je n'aurai rien à craindre. J'étais avec un très bon ami et ma soeur. De quoi me rendre le plus heureux du monde. Parlant de ça, je glissai un regard vers Charlie et lui transmit un peu de ma joie l'air de rien.. Il fallait bien qu'elle profite aussi. Ce lien, c'était pas là pour faire joli. « Je serais conducteur désigné... voilà»! Autant s'en faire une raison tiens.

****

Depuis qu’elle avait failli mourir en début d’année, Matthew gardait un œil sur elle. Oh, il essayait d’être discret, elle le voyait bien, mais en clair, c’était un genre d’éléphant dans un magasin de porcelaine moche. Et elle, elle faisait de son mieux pour ne pas montrer qu’elle allait…. Moyen. Une belle bande de mytho, les Héphaïstos, mais que voulez-vous, quand on a un papa coincé des sentiments, c’est à peu près certain que ça va découler sur les mioches. Conclusion, ils faisaient tous les deux de leur mieux pour que les gens ne se posent pas de question. Pire, à travers leur lien d’empathie, Matthy en était même venu à se forcer à ressentir des trucs cools pour qu’elle les ressente à son tour. Si c’était pas de la surprotection, ça. Hey, c’était elle la grande sœur, bordel, donc qu’on échange pas les rôles. Et si oui, elle avait voulu crever, ce n’était plus le cas aujourd’hui.

Donc, Shawn était totalement le bienvenu en ces lieux. Il était au courant pour le séjour à l’infirmerie de Charlie en début d’année, mais comme tout le monde – et même Matthew – sa visite là-bas résultait d’un bain – trop – prolongé dans le lac gelé. Encore heureux qu’elle sache nager. Bref, au premier commentaire du garçon, elle haussa un sourcil clairement moqueur, tout en s’envoyant une nouvelle rasade d’eau fraiche. « Tu sais quoi, lâche le canasson. La moto, c’est plus cool. » Et c’était pas pour dire, mais elle et son frangin affectionnaient tellement les bécanes que la forge avait son propre stock. Elle secoua la tête à son interrogation. « J’suppose que c’est une question rhétorique, hum ? » Ouais, le prince charmant, il avait pas la tronche de Shawn. Ou tout du moins, il n’en avait pas les manières. Leur pote avait tellement la langue hors de sa poche, et le manuel du savoir-vivre dans les godasses, qu’il était parfois étonnant qu’il soit toujours en vie dans ce monde de brutes. A moins qu’il sache se battre. Mouais, possible.

Elle murmura rapidement un « La soie est trop cool pour toi, mec. » avant de l’observer rejoindre son frère pour l’enlacer. Okaaaay, elle ne voulait même pas savoir ce qu’était une amitié entre garçons, franchement, ça ne l’intéressait pas. Elle reporta son attention sur ce qu’elle trafiquait, partant déjà dans les plans qu’elle pourrait établir par la suite. Quand Matthy attira son regard, par sa proposition. Elle afficha un sourire narquois et montra les cheveux de Shawn d’un geste évasif de la main. « Okay, ça m’branche, mais la princesse que voilà devra sûrement se refaire une beauté, maintenant que tu lui as tripoté la chevelure. On se retrouve ici, dans vingt minutes, deal ? » Avant que son frère ait pu rétorquer, elle secoua la tête fermement. « Matthy, t’es tellement recouvert de produits inflammables, que le premier qui fume à côté de toi fait sauter la baraque. » Et sur ce, elle se dépêcha de fuir, un air rieur sur le visage. Direction le bungalow pour la douche. Rapidement, elle chercha à sentir ses mains et ses bras, avant de grimacer. Ouais, ce serait pas du luxe.


***


Le fils d'Arès s'était approché de Matthew qui lui avait ébouriffé les cheveux sans tenir compte des protestations du blond qui gigotait doucement. Quand le fils d'Héphaïstos s'essuya sur son tee-shirt, Shawn poussa un petit grognement puis haussa les épaules; barf il aurait bien le temps de filer changer de fringues (voire même de se doucher dans le meilleur des cas) avant de sortir.. non? Glissant un regard vers les deux enfants d'Héphaïstos qui lui servaient d'amis, le fils du dieu de la guerre garda le silence pour la première fois depuis qu'il était arrivé, laissant ses amis parler. « Alors alors, j'aurai une petite proposition: On se fait une course de moto jusqu'en ville. Après, on va manger un morceau et on va... hum là je... peux vous regarder boire. » Adressant un petit sourire à Matthew pour montrer à ce dernier qu'il aimait beaucoup cette idée, Shawn répondit avec un sourire; « Perso ça m'tente bien. » Puis ce fut au tour de Charlie d'approuver la proposition de son petit frère; « Okay, ça m’branche, mais la princesse que voilà devra sûrement se refaire une beauté, maintenant que tu lui as tripoté la chevelure. On se retrouve ici, dans vingt minutes, deal ? » Pour toute réponse, le fils d'Arès fronça les sourcils et grogna en tentant de remettre ses cheveux en place; « Princesse de mes couilles ouais. » Quoi? Qui avait dit que Shawn était un garçon sympathique et poli avec ses amis? Ahahah, la bonne blague. « Matthy, t’es tellement recouvert de produits inflammables, que le premier qui fume à côté de toi fait sauter la baraque. » Et sbaff! Tandis que Charlie filait (elle était fière d'elle en plus la connasse) Shawn se tournait vers son ami pour lui lancer en lui tapotant l'épaule (solidarité masculine ma gueule); « Désolé mec, mais elle a raison -pour une fois-. » Et sur ces mots, il fila à son tour comme un petit elfe, aussi rapidement qu'un Hermès.

Le jeune homme fila donc à son bungalow et prit une douche en quatrième vitesse; il prit cinq bonnes minutes pour se préparer (quoi? il n'était pas aussi long qu'une fille lui au moins) et ensuite il enfila un jean propre (car oui il en avait) ainsi qu'un tee-shirt blanc. Une fois qu'il fut présentable (et bien coiffé...) le jeune homme fila retrouver ses amis, auxquels il lança ces mots une fois qu'ils arrivèrent; « Bon, ça y est le prince et la princesse sont tout beaux tout propres? » Sourire sarcastique, air provocateur, jamais il ne changerait.


***



Je n'étais pas du tout confiant sur la suite de ce qui allait se produire. Mais alors là, pas du tout. Bon pas que je ne faisais pas confiance à ma soeur et à Shawn, mais bon sang de bonsoir, dans un bar les mecs, dans un bar. C'était pas le genre d'endroit que je me sentais à l'aise d'aller, c'était vraiment pas du tout ce que je pensais faire alors je me disais que peut-être, ce serait une bonne idée de ne pas y aller. Mais je ne pouvais pas laisser Shawn avec ma soeur tout seul. Juste les deux, je ne pouvais pas pas du tout parce que nous étions un trio et non un duo. Alors j'allais venir. Même si ça me plaisait pas du tout. Alors bon, autant se le dire tout de suite, moi j'allais boire de l'eau et que de l'eau. J'aimais les motos et j'allais boire de l'eau. Ça rimait voilà, c'était ça l'important.

Alors que je taquinais Shawn, je surpris le regard de Charlie, genre clairement perdu sur nous. Je lui tirai la langue, riant à moitié, elle n'était pas habitué de voir son frère ainsi et moi, je pouvais facilement lire en elle, alors pourquoi se priver de le faire? Pourquoi est-ce que je devais réellement m'empêcher de le faire? C'était pas convenable alors autant bien se le dire, je ne pensais pas du tout que ça se passe comme ils le pensaient, mais bon, j'étais là et j'allais le rester et ce avec le sourire. J'éclatais de rire en entendant la réplique de Charlie et rajoutai un truc avant que Shawn se barre. « Oublie pas le maquillage, ma reine» Je me remis à rigoler comme un con avant de rejoindre Charlie. Et là, je restais droit devant elle, le visage souriant avant de faire la moue devant sa réplique. Sérieusement? « Tu t'Es pas sentie, ça se voit. Tu veux que je craque mon allumette pour faire le test? On pourra chanter : Ce mec est en feuuuuuuuuuuuuu» Je lui fis un clin d'oeil qu'elle rata comme elle avait raté ma réplique, bien sûr, elle était partie trop rapidement, voilà quoi et j'étais seul désormais dans la forge avec mon traître d'ami. « Tu crois quand même pas que tu vas t'en tirer comme ça Marshall, je te le ferais payer la prochaine fois.». Je pris donc le chemin de mon bungalow pour aller me doucher et m'assurait de ne plus être inflammable. Une fois tout beau et tout propre, dix minutes plus tard, je portais un nouveau jeans, un t-shirt et un blouson de cuir que j'affectionnais particulièrement. Pour les attendre. Nous n'avions pas donné de point de rendez-vous, certes. Mais en attendant, j'allais préparer les motos. Trois que je sortis de la forge avec les casques. Celle de ma soeur, une autre que j'avais fait pour le plaisir et la mienne. Avant de les amener à la route pour ensuite rejoindre ma soeur et mon ami. « Les cheveaux de madame et monsieur sont avancés.» Je tendis le bras à ma soeur et lui sourit. « Si la princesse veut bien me faire l'honneur de la laisser l'accompagner jusqu'à son cheval.» Je jetai un regard à Shawn et lui tirai la langue. « Ne sois pas jaloux, je t'escorterais en rentrant.»

***

La douche fut un pur plaisir. L’eau chaude glissa sur ses membres, pour la délasser, et pour un peu, elle serait restée là éternellement, à se réchauffer comme une petite vieille au coin du feu. Les cheveux lavés, et le reste du corps aussi, au passage, elle chercha sa serviette et enfila les sous-vêtements qu’elle avait préparés. Quand elle sortit de la salle de bain, elle fit un grand sourire à Matthew qui était arrivé après elle. « T’inquiète pas, il reste de l’eau chaude. » Là, elle termina de s’habiller et lui lança un « j’vais préparer les motos », avant de partir en direction de la Forge, bref, de là d’où ils venaient à la base. Rapide comme elle était – non Charlie ne prenait pas quinze ans dans la salle de bain, merci – elle fut la première à arriver. Ce qui n’augura rien de bon du côté du faux blondinet. Avec leur chance, il allait chercher à se coiffer à la Madonna et ils passeraient leur soirée à faire croire aux gens que non, le gars-là en mode caniche, n’était pas leur pote.

Au final, tandis qu’elle sortait la troisième moto – Shawn savait conduire ou pas déjà ? Bah, peu importe – Charlie remarqua l’arrivée de son frère. « Okay. Si ton pote n’est pas arrivé avant toi, c’est qu’il a fait sa gonzesse. » Et elle termina de placer les engins devant la Forge. Allant se nettoyer les mains, elle revint pile au bon moment pour subir les réflexions du peroxydé du cerveau. Bon ouais, c’est vrai que Matthew a aussi préparé les motos, maaaaaaais comme il est arrivé après elle dans la douche, nous dirons que ce fut un travail d’équipe. Quoi comment ça, j’aurais dû lire les réponses jusqu’au bout avant de commencer la mienne ? Chut.

Bref, tous les trois, tous beaux, tous propres (Oui, même Charlie qui était également en jeans, avec un haut à manches courtes et une veste doublée, merci monsieur le vent), ils se dirigèrent vers les motos. « Tu sais ce qu’il te dit le prince ? » Grogna-t-elle à l’adresse de Shawn, avant de se tourner vers son frère. « Oui, parce que c’est toi la princesse, quoi que tu en dises. » Mais non, il voulait quand même l’escorter. Jouant le jeu, même si elle ne se retint pas pour lever les yeux au ciel, elle donna la main à son crétin de frérot, et alla s’installer sur sa bécane. Juste avant de démarrer, elle lança encore quelques mots au ptit blond du groupe « Tu vois les arbres dans la forêt là ? Tu les évites, ce sera mieux. » Enfin, mieux. Pour les arbres, hein, pas pour sa tête, il avait sûrement déjà reçu trop de coups. Et hop, elle démarra et fila en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
rp Shawn Charlie Matthew HOH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» charlie lab
» Attentat au siège de Charlie Hebdo
» Charlie....
» VALENTINE'S DAY EST LÀÀÀÀÀÀ !
» Kuroshitsuji ♛ If I were you, I would have gone far away

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
underneath. :: rps.-
Sauter vers: